Les airelles rouges sont considérées comme des compléments alimentaires - vitamines, minéraux et polyphénols - directement à disposition dans la nature

Les polyphénols sont produits par les plantes forestières pour protéger leurs baies contre les parasites, les rayons UV du soleil et autres risques environnementaux. Le système de régulation de la nature a développé ces substances protectrices pour les baies depuis des milliers d’années. Les humains modifient cet équilibre par la culture. L’utilisation d’engrais permet de produire des baies plus volumineuses. L’utilisation de produits phytopharmaceutiques réduit la production des propres substances protectrices des plantes.

L’airelle rouge ne contient pratiquement aucune calorie. Elle est dépourvue de matière grasse et ne contient aucune graisse saturée. C’est pourquoi elle est parfaitement adaptée à ceux qui surveillent leur poids. Les airelles rouges contiennent également de la vitamine E et sont une excellente source de fibres alimentaires. Pour ce qui est des minéraux et des micronutriments, les airelles rouges ne contiennent pratiquement pas de sodium, nocif pour la santé, mais sont plutôt riches en potassium. Les airelles rouges arctiques sont riches en polyphénols, notamment du resvératrol, de la quercétine et des proanthocyanidines. Elles sont également riches en acides organiques, tels que l’acide benzoïque, qui jouent un rôle important de conservateurs naturels des baies et d’autres aliments.

figure_resveratrol_fr.gif

Source : Rimando A, Kalt W, Magee J, Dewey J, Ballington J. 2004. Resveratrol, pterostilbene and piceatannol in vaccinium berries. Am Chem Soc 52: 4713-4719.

figure_quercetin_fr.gif

Source : Häkkinen S., Kärenlampi S. O., Heinonen M., Mykkänen H.,Törrönen R. 1999. Content of flavonols Quercetin, Myricetin and Kaempherol in 20 Edible Berries. J. Agric. Food Chem. 47, 2274-2279.

figure_lignans_fr.gif

Source : Institut national finlandais pour la santé et le bien-être 2016. Fineli - Base de données sur la composition des aliments en Finlande. www.fineli.fi.

figure_trans_resveratrol_fr.gif

Source : Piñeiro, Z., Palma, M. & Barroso, C.G. (2006) Determination of trans-resveratrol in grapes by pressurised liquid extraction and fast high-performance liquid chromatography. Journal of Chromatography A, 1110 61-65.
Ehala S, Vaher M, Kaljurand M (2005) Characterization of phenolic profiles of Northern European berries by capillary electrophoresis and determination of their antioxidant activity. J Agric Food Chem 53: 6484-6490.

 

puolukkasydan.jpg